SNCF
OUIGO

Les meilleurs prix pour des centaines de transporteurs

Des millions de voyageurs nous utilisent chaque jour

Voyagez vers des milliers de destinations, dans 45 pays

On vous a déjà répété plusieurs fois à quel point on aime le e-billet chez Trainline. Notre but a toujours été de vous simplifier la vie et le e-billet s’inscrit pleinement dans cette démarche. Depuis le lancement des cartes Voyageur compatibles e-billet, la dématérialisation des billets de train a franchi une nouvelle étape. Plus besoin d’imprimer les billets, ceux-ci sont directement dans les bases de données SNCF. Il suffit au contrôleur de scanner votre carte Voyageur pour retrouver votre dossier et s’assurer que vous êtes bien en règle.

Jusqu’ici tout va bien. On se dit que le e-billet c’est vraiment pratique. Et puis la fin du mois arrive. Pour beaucoup de professionnels, c’est le moment de s’occuper de sa note de frais.

Et là c’est le drame : plus aucune trace « physique » de son e-billet. Mais qu’allez vous donc bien pouvoir donner à votre comptable pour votre note de frais ?!

Serait-ce donc ça, le revers de la médaille du e-billet ? Avec les billets classiques (ceux que vous retirez en borne et que la SNCF appelle « billets électroniques »), le problème n’existe pas puisque ceux-ci sont acceptés comme pièce comptable. Ce qui n’est pas le cas des e-billets PDF. Mais quand le e-billet est directement associé à sa carte Voyageur, autant dire qu’on se sent un peu démuni.

« J’ai besoin d’une facture de mes billets de train »

Heureusement, une solution existe : les justificatifs de voyage.

Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Ça ressemble un peu à un mémo e-billet, sauf qu’il s’agit cette fois-ci d’un document accepté comme pièce comptable (!).

Mais jusqu’à maintenant, la procédure pour obtenir ces justificatifs SNCF pouvait être assez… peu commode, pour rester poli. Nous pouvions vous les envoyer par email une fois qu’ils étaient disponibles (et nous le faisions avec plaisir) mais nous avions bien conscience que c’était un peu pénible d’avoir à nous le demander. Surtout pour les professionnels qui voyagent en train très régulièrement.

Autre solution : retirer ce justificatif sur les bornes jaunes SNCF. Il y a même un menu spécialement fait pour ça.

Récupérer une facture pour ses e-billets était donc déjà possible, mais bien trop compliqué à notre goût. Vous commencez à nous connaître, nous sommes un peu obsédés par la simplicité…

adeau de Noël après l’heure, on espère au moins que ça vous facilitera la vie.

 

 

 

 

 

 

 

Vos justificatifs e-billets directement dans votre boite mail

Si vous avez systématiquement besoin de justificatifs pour vos déplacements professionnels (ou autres), il est désormais possible de les recevoir directement par email dès qu’ils sont disponibles. C’est-à-dire 48 heures (au plus tard) après l’arrivée du train. Pas question toutefois d’imposer ça à tout le monde : il s’agit d’une option que vous pourrez choisir dans les préférences de votre compte.

Vos pièces comptables conservées dans votre historique

Si vos besoins en factures de billets de train sont plus occasionnels, il vous suffira de faire un tour dans l’historique de vos achats pour y retrouver en téléchargement tous les justificatifs de voyage disponibles.

De quoi lever les dernières réticences à propos des e-billets.

Et pour les autres types de billets ?

Vous avez bien suivi : les justificatifs de voyage ne concernent que les e-billets. Si vous avez un billet classique (à retirer en borne), conservez-le pour vos notes de frais car il sera accepté comme pièce comptable. C’est même la raison pour laquelle la SNCF ne délivre pas de facture. Enfin, les billets PDF TGV font office de facture, de la même manière que les Online Tickets de la Deutsche Bahn sont acceptés comme pièces comptables.

 

Et la TVA dans tout ça ?

La question de la TVA sur les billets de train étant un peu technique, nous avons demandé à un expert comptable,Henry Marc Grynberg, de nous éclairer. Voici ce qu’il en dit : la loi prévoit que la TVA sur le transport de personnes n’est pas déductible (5° du 2 du IV de l’article 206 de l’annexe II du Code Général des Impôts).

Cela touche tous les modes de transport : « route », « air », « eau » et donc ce qui nous intéresse ici « fer ».

Bien entendu, il existe des exceptions. Cette exclusion du droit à déduction ne concerne pas :

  • Les frais HT qui seraient refacturés avec TVA aux clients.
  • Les transports réalisés pour le compte d’une entreprise de transport public.
  • Les transports réalisés dans le cadre d’un contrat de transport permanent pour le transport du personnel d’une entreprise.
  • La sous-traitance de transport réalisée pour le compte d’une entreprise de transport elle-même.

Pour plus d’informations, il est possible de se référer à la documentation fiscale correspondante.

En clair, ça ne servirait pas à grand chose que la TVA figure sur les justificatifs.

Une dernière remarque : cette nouvelle fonctionnalité ne concerne que les billets achetés à partir d’aujourd’hui — elle n’est pas rétro-active.

 

 

 

 

 

Vous voilà donc parés pour affronter sereinement vos notes de frais mensuelles. Ou votre comptable, c’est selon. On sait que c’est quelque chose que vous nous avez beaucoup réclamé. Sans aller jusqu’à parler de cadeau de Noël après l’heure, on espère au moins que ça vous facilitera la vie.