Capitale et plus grande ville d'Allemagne, ville d'art et de culture au rayonnement mondiale, ville d'Histoire aussi, habitée depuis la préhistoire, et même ville de loisir, à la nightlife parmi les plus réputées d'Europe, Berlin est une destination capable de contenter les visiteurs les plus exigeants.

Découvrir les mille et une merveilles de la ville, ça vous botte ? Mais vous ne savez pas comment aborder cette ville monde de près de quatre millions d'habitants ? Pas de panique, nous vous avons préparé un itinéraire complet, pour visiter Berlin en 3 jours et ne rien manquer des incontournables de la ville.

Comment aller à Berlin en train ? Et où rester ?

Capitale et ville majeure, Berlin est facile à rejoindre en train. La ville est dans la partie est de l'Allemagne – c'est donc le pays dans toute sa longueur qu'il faut traverser. Le trajet Paris - Berlin prend ainsi aux alentours de 8 heures, et environ 6 h 30 pour Strasbourg - Berlin.

Une fois arrivé sur place, dans quel quartier rester ? Comme vous allez le voir, nous avons prévu un itinéraire plutôt central. Rester dans le célèbre quartier de Mitte ou dans les alentours de la gare centrale, aussi dite gare de Berlin Hbf, serait donc idéal. Mais si vous devez vous exiler un peu plus loin dans la ville, pas d’inquiétude : le très dense réseau de transports publics de Berlin vous amènera au centre-ville en un clin d’œil. La ville se parcourt également particulièrement facilement en vélo.

Visite de Berlin, jour 1 : du Reichstag au Berliner Dome

Un jour 1 bien rempli au programme de notre visite de Berlin : une fois les valises déposées, direction le Reichstag pour la première des visites d'une journée qui enchaîne quelques grands classiques historiques.

Arrivée à Berlin

On sort de la gare centrale de Berlin et on se débarrasse de nos valises. Si votre logement est excentré du centre-ville, la gare est très facilement accessible en transports publics. Une fois délesté du poids des bagages, on pourra penser au petit déjeuner. Berlin offre de quoi contenter tous les goûts, du petit déjeuner traditionnel à l'allemande, avec charcuterie, fromage, œufs et viennoiseries, au brunch anglo-saxon, de plus en plus populaire.

Le Reichstag

Pour prendre la direction du Reichstag, rien de plus simple : le monument historique a une station de métro (localement appelé U-Bahn) à son nom.

Ouvert en 1894, brûlé par Hitler en 1933, lourdement endommagé lors de la seconde guerre mondiale, reconstruit après la réunification : la turbulente Histoire de l'imposant bâtiment (13 290 m²!) est représentative du XXe siècle allemand.

D'extérieur, le Reichstag en impose, mais la visite intérieure – à réserver impérativement en avance – en vaut aussi le coup. Le bâtiment dispose d'un splendide dôme et d'un magnifique point d'observation sur les environs.

Le Tiergarten

Et puisque le Reichstag longe le Tiergarten, immense parc en plein cœur de la ville, pourquoi ne pas partir s'y promener et profiter de cet oasis de verdure urbain ? 210 hectares, des arbres partout, et une colonne de la victoire, du haut de laquelle la vue sur le parc et les monuments qui l'entoure est imprenable... Le Tiergarten s'avère parfait pour une pause, et vous pouvez y revenir quand vous voulez.

La Porte de Brandebourg

À quelques minutes au sud du Reichstag, également situé le long du Tiergarten, la porte de Brandenbourg est un incontournable d'une visite de Berlin : c'est le plus visité des monuments de la ville. Élevée entre 1788 et 1791, elle marquait l'entrée du vieux Berlin.

La porte du Brandebourg était une partie intégrande du funeste mur de Berlin, devenue depuis la chute du mur l'un des symboles de la réunification.

Promenade sur l'Unter den Linden

La porte de Brandebourg domine la Pariser Platz, extrémité ouest de l'historique avenue de l'Unter den Linden. Ce magnifique boulevard de 1500 mètres au cœur de Mitte est bordé d'arbres et de nombreux monuments – l'université Humboldt, le Staatsoper, opéra de 250 ans, le Zenghaus, plus grand bâtiment baroque de la ville, et le Neue Wache, mémorial dédié aux victimes de la guerre et de la dictature.

L'avenue est également tapissée de bars et restaurants, pour un bon repas et/ou une bonne bière. Elle débouche sur le Berliner Dome, la cathédrale de la ville qui sera notre dernière visite du jour.

Visite de la Cathédrale

114 mètre de long, 73 de large, 116 de haut : la cathédrale de Berlin est monumentale. Érigée entre 1894 et 1905, elle doit son nom à l'imposant dôme qui la coiffe. C'est grand, c'est beau, c'est majestueux, et les courageux prêts à faire face à des centaines de marches seront récompensés par une vue magnifique sur le centre-ville.

Et le soir ?

Quartier libre ! Vous êtes en plein cœur de Berlin, et que vous vouliez un bon repas, une pinte bien fraîche, ou bien danser jusqu'au bout de la nuit, vous trouverez votre bonheur.

Visite de Berlin, jour 2 : de l'île des musées à la Potsdamer Platz

On se réveille avec ou sans maux de tête – elle était comment, votre soirée de la veille ? – pour une journée chargée qui commencera là où nous vous avions quitté hier : dans le voisinage de la cathédrale.

Île aux Musées

Vous l'aurez remarqué, le Berliner Dome est sur une île, appelée île aux musées. Elle en abrite cinq, qui contribuent largement au rang de Berlin parmi les capitales mondiales de la culture. Un seul et unique ticket (18 €, gratuit pour les moins de 18 ans) vous ouvrira les portes des cinq institutions.

Lequel visiter ? Le choix vous appartient.

Le Pergamonmuseum est le plus visité de la ville, et abrite une collection d'antiquité unique au monde – dont le Grand autel de Pergame, IIe siècle avant J.C., frise sculptée de 113 mètres de long qui dépeint la lutte entre dieux et géants. Il héberge également toute une collection dédiée à l'art islamique, et une au Moyen-Orient, où vous attend la Porte d'Ishtar, édifiée à Babylone en 575 av. J.C. Sur les ordres du roi Nabuchodonosor II.

Le musée Bode de son côté propose une impressionnante collection de sculptures médiévales et d'art byzantin.

Le Neues Museum, partiellement détruit lors de la seconde guerre mondiale, a été rendu à sa splendeur originelle – et inscrit en 1999 au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il abrite une collection dédiée à la préhistoire, aux débuts de l'Histoire, à la Rome antique, à l'Égypte et à la Nubie.

L'Alte Nationalgalerie, en forme de temple grec, est dédié à l'art allemand du XIXe – il héberge entre autres l'Île des morts de Böcklin – et aux impressionnistes français.

L'Altes Museum, premier musée public de Berlin, fut édifié entre 1823 et 1828, et abrite la collection d’œuvres antiques des Musées Nationaux de Berlin.

Entre les collections d'une richesse folle, le charmant front de rivière et les parcs, on pourrait passer toute une vie – ou du moins toute une journée – à se perdre dans l'Île aux musées. À vous de choisir combien de temps y consacrer.

Gendarmenmarkt

Vous êtes parvenu à vous extirper des splendeurs muséales de Berlin avant d'en être exclu manu militari par un garde bougon (qu'on pardonnerait de grand cœur, il a bien le droit de rentrer chez lui quand même) ? Alors laissons l'île derrière nous, mais restons dans Mitte, direction la Gendarmenmarkt, la place du marché aux gendarmes, l'une des plus belles de la ville, magnifiquement restaurée après la seconde guerre mondiale.

Deux élégantes églises y entourent le Konzerthaus de Berlin, salle de concert du XIXe inspirée de l'antiquité grecque. Très fréquentée des Berlinois, la place est un lieu de rencontre privilégié, autour de laquelle on n'aura aucun mal à trouver une terrasse pour se remettre de notre arpentage assidu des musées de la ville.

Checkpoint Charlie

Et une fois nos jambes endolories remises en état, direction le mythique Checkpoint Charlie, à une petite dizaine de minutes de marche. La guérite, la barrière et les sacs de sable attenants sont basés sur le site originel, point de passage entre Berlin ouest et est, souvent célébré dans les romans d'espionnage ou sur le grand écran.

Potsdamer Platz

Une autre petite dizaine de minutes de marche nous conduit à la Potsdamer Platz, autrefois no man's land coupé en deux par le mur de Berlin, dorénavant une des places les plus modernes et vivantes de la ville. C'est également un haut lieu du shopping – avis aux amateurs.

Mais si nous avons choisi la Potsdamer Platz pour conclure la journée, c'est que...

Malt & Houblon

… c'est également un haut lieu de la vie nocturne. D'innombrables bars et clubs feront la joie des noctambules.

Visite de Berlin, jour 3 : du Markethall Neun à la Fernsehsturm

On se réveille en ressentant ou non la vengeance du houblon ingéré la veille, direction le petit déjeuner...

Markthalle Neun

Et pour ça, difficile de trouver plus chouette coin que le Markthalle Neun, marché couvert historique ré-ouvert en 2011 – 120 ans après son inauguration originelle. On y trouve un marché traditionnel très fréquenté les mardis, vendredis et samedis - et des restaurants et bars de tous les types vous y attendent tous les jours de la semaine.

East Side Gallery

On traverse ensuite la Spree, la dorénavant familière rivière locale, pour se rendre vers l'un des sites les plus iconiques de toute visite de Berlin : l'East Side Gallery.

Autrefois part du mur de Berlin, elle constitue maintenant la plus longue galerie d'art en plein air du monde, 1,3 kilomètres tout entier dédié à l'art de rue, au graffiti, et à la turbulente histoire récente de la ville. Et les bords de la Spree forment un cadre des plus agréables autour de ce monument de l'Histoire et de l'Art.

Musée DDR

On prend ensuite la direction, à pied ou en transports publics – il n'y a pas de mal à prendre soin de ses jambes, ressource éminemment précieuse en voyage – du DDR Museum, également le long des rives de la Spree.

Le musée est organisé autour d'une trentaine de thèmes, tous dédiés à la RDA, pour découvrir la vie quotidienne en Allemagne de l'est. La grande originalité du DDR, c'est qu'on peut toucher et manipuler la plupart des collections – si vous vous demandiez à quoi ressemble le monde au volant d'une Trabant, c'est votre chance.

Alexanderplatz

Le musée n'est pas loin de l'Alexanderplatz, la place la plus grande de la ville, toujours bouillonnante d'activité. On pourra explorer les environs ou s'y envoyer un dernier verre, car la fin du voyage approche...

Fernsehsturm

Et quelle meilleure façon de faire ses adieux à Berlin qu'en admirant la cité de très, très haut ? Vous pouvez facilement voir depuis l'Alexanderplatz la silhouette effilée de la Fernsehturm de Berlin, tour émettrice qui culmine à 368 mètres. Elle abrite à 203 mètres une plate-forme panoramique offrant un panorama époustouflant sur la ville. L'endroit idéal pour le clap de fin, avant de filer à la gare.

 

Entre culture, promenade et détente, nous vous convions donc à une visite de Berlin en 3 jours qui vous donnera, nous en sommes convaincus, l'envie de revenir. Bon voyage !