D’ailleurs, rien de plus facile, vu que tous les chemins mènent à Rome. Cette ville internationale est facilement accessible en train depuis l’Europe. Depuis la gare de Lyon, comptez une journée entière pour effectuer le voyage entre Paris et Rome, avec une correspondance. Si vous partez de Belgique, embarquez le matin à Bruxelles-Midi et descendez à la gare de Roma Termini le soir. Autre alternative : vous pouvez aussi effectuer le trajet Bruxelles-Rome de nuit pour économiser sur une nuit d’hôtel.

Suivez notre itinéraire sur mesure pour profiter au mieux de votre visite de Rome :

Visiter Rome en 3 jours : jour 1

Visiter Rome en 3 jours : jour 2

Visiter Rome en 3 jours : jour 3

Visiter Rome en 3 jours : jour 1

9 h : le Colisée

Commencez votre visite par le Colisée, le plus grand amphithéâtre de l’Empire romain, situé en plein centre-ville : avec une capacité assise de presque 50 000 spectateurs, il est assez impressionnant. Le Colisée accueillait par le passé les combats de gladiateurs ou des reconstitutions de batailles navales. En bref, c’était un lieu de divertissement. Un peu moins réjouissant : c’était aussi là que se déroulaient les exécutions de condamnés à mort. Saviez-vous que les places étaient attribuées en fonction du rang social du spectateur ?

11 h : le mont Palatin

Culminant à 70 mètres d’altitude, le mont Palatin est l’une des sept collines de Rome. Il est considéré comme le berceau de la capitale italienne car il s’agit d’une des parties les plus anciennes de la ville. À l’époque, les empereurs y construisaient leurs imposantes demeures – vous pouvez encore en voir les ruines aujourd’hui. Pour la petite histoire, c’est là que Romulus et Remus, fondateurs de Rome, auraient été recueillis par la louve qui leur a sauvé la vie.

13 h : le Forum romain

Vous êtes d'attaque après une première demi-journée à Rome ? Entre le mont Palatin et le Capitole, visitez l’incroyable Forum romain qui était au cœur de la vie publique dans la Rome antique. À l'époque, il servait de centre religieux, commercial et politique. Vous y verrez les restes de la basilique de Maxence et Constantin. C’était aussi un lieu d’événements où étaient organisés les défilés militaires. Après la chute de l’Empire romain, son importance a diminué et il a malheureusement été pillé à de nombreuses reprises. Des fouilles archéologiques y sont toujours en cours actuellement.

15 h 30 : le Palazzo Nuovo

Sur la place du Capitole, remontez dans le temps avec une visite du Palazzo Nuovo. Venez-y admirer des sculptures datant de l’Antiquité. Parmi ses différentes salles, il y en a une dédiée aux bustes de célèbres philosophes. L’une des sculptures les plus connues est le Galate mourant (qui date du Ier siècle) ou encore la Vénus du Capitole, représentant Vénus cachant pudiquement son corps en sortant de l’eau.

17 h : la fontaine de Trevi

Vous êtes obligés de passer par la fontaine de Trevi. Rendue célèbre par Anita Ekberg qui s’y baigne en robe du soir dans le film « La Dolce Vita », elle date du XVIIIe siècle. Ce chef-d’œuvre monumental a été réalisé à la demande du pape Clément XII. La fontaine de Trevi reprend les mêmes dimensions que le palais derrière elle et sa forme décrit un arc de triomphe. Si vous voulez être sûrs de revenir un jour à Rome, n’oubliez pas de jeter une pièce dans le bassin ! Mais respectez la règle : il faut avoir le dos tourné pour que votre vœu se réalise...

19 h : La Carbonara

Il est temps de faire une pause... gourmande. À Rome, les visites s’articulent aussi autour de la gastronomie. Au restaurant La Carbonara, il est facile de deviner la spécialité du chef. Vous y découvrirez la recette originale (qui est bien différente de nos tagliatelles à la crème, aux œufs et aux lardons). Ouvert depuis 1906, ce restaurant familial charme par son atmosphère si particulière. Sous les voûtes du plafond, les murs sont recouverts de messages de clients repus et satisfaits. Petit conseil : attendez-vous à des mets fort poivrés !

 

Visiter Rome en 3 jours : jour 2

9 h : la basilique Saint-Pierre

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la basilique St Pierre est l’un des monuments les plus visités au monde. Elle abrite la sépulture de Saint-Pierre, le premier pape. Nichée dans le Cité du Vatican, c’est le lieu le plus emblématique de la chrétienté. La basilique a été construite entre 1506 et 1626 grâce à une succession d’architectes. Fait historique intéressant : sa coupole a été réalisée par Michel-Ange. L’édifice est capable d’accueillir plus de 150 000 visiteurs. Si vous venez y faire un tour, attention à la file d’attente.

10 h 30 : la chapelle Sixtine

La chapelle Sixtine est un autre incontournable de Rome. C’est ici que, depuis le XVe siècle, les cardinaux tiennent les conclaves pour élire le nouveau pape. Levez les yeux vers le plafond : mesurant 40 mètres de long sur 13 mètres de large, il a été décoré par les plus grands peintres de la Renaissance, dont Botticelli. L’entreprise a duré 4 ans. Des scènes du Livre de la Genèse, notamment Dieu touchant le doigt d’Adam, y sont représentées. Bon à savoir : ce lieu est rattaché au complexe des musées du Vatican et il n’est pas possible d’en faire la visite indépendamment.

12 h : les musées du Vatican

Le Vatican est le plus petit État du monde et le moins peuplé. Il possède un ensemble de douze musées qui contiennent cinq galeries et 1 400 salles d’exposition. C’est un peu « the place to be » pour les amateurs d’art et d’histoire. Vous pourrez y contempler l’une des plus grandes collections d’art au monde, constituée au fil des siècles par les papes. Elle retrace les évolutions culturelles, religieuses et artistiques depuis l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui.

15 h : le parc Borghese

Rome compte aussi de nombreux espaces verts. L'après-midi, allez-vous balader dans le parc Borghese, sans doute le plus célèbre et le plus grand de la ville. Zigzaguez entre les pins, les fontaines et les fleurs, avant de céder à la tentation du traditionnel farniente. Montez sur la terrasse du Pincio qui offre un point de vue exceptionnel sur la ville et la basilique Saint-Pierre.

17 h : le musée étrusque

C’est dans ce musée que se trouve la collection la plus exhaustive d’objets étrusques au monde. Le peuple étrusque a vécu en Italie pendant l’Antiquité, prospérant notamment au VIIe siècle. Leur culture reste encore un mystère de nos jours, mais le musée permet d’en découvrir un peu plus sur leur façon de vivre, en exposant céramiques, sculptures, vases et bijoux.

19 h : l'Antico Forno Roscioli

Une question nous brûle les lèvres : où manger la meilleure pizza lors d’un week-end à Rome ? Réponse : au restaurant Antico Forno Roscioli. Ouverte en 1972, cette boulangerie compte parmi les plus anciennes bonnes adresses de la ville. Et qui mieux qu’un boulanger pour préparer une pâte à pizza authentique ? Le chef vous conseille la pizza alla romana, composée de mozzarella, tomates, origan et anchois.

 

Visiter Rome en 3 jours : jour 3

9 h : les catacombes de Saint-Calixte

Saviez-vous qu’il existe plus d’une soixantaine de catacombes à Rome ? Elles ont été construites le long des voies du réseau routier créées par les Romains. On peut en visiter six, notamment les catacombes de Saint-Calixte. Gérées par le prêtre du même nom, elles s’étendent sur 20 kilomètres, avec une profondeur de 20 mètres, et sont réparties sur quatre niveaux. À la surface, elles sont repérables par deux basiliques et trois absides qui marquent leur emplacement.

11 h : la Piazza del popolo

Ou en d’autres termes, la « place du Peuple ». De forme ovale, cette place est entourée d’églises. Visitez l’église Santa Maria del Popolo où sont exposés des tableaux du célèbre peintre italien Le Caravage. Selon la légende, Néron était enterré sous un noyer à cet endroit exact, et son fantôme terrorisait les habitants du quartier. Après votre visite, empruntez la via del Corso – c'est la rue commerçante de Rome par excellence.

14 h : Biscottificio Innocenti

Et côté pâtisserie ? Rendez-vous dans la biscuiterie familiale Biscottificio Innocenti dans le quartier de Trastevere pour une pause gourmande. Vous y trouverez les très appréciés biscotti. Attention, face à une cinquantaine de biscuits italiens typiques, le choix est cornélien. Optez pour les tozzetti à l’anis, ou les cantucci aux amandes. Dans tous les cas, c'est un passage obligé lors de votre voyage.

15 h 30 : le Panthéon d’Agrippa

Le Panthéon était à l’origine consacré à la vénération des divinités de la mythologie. Néanmoins, il est devenu une église chrétienne au VIIe siècle. C’est le bâtiment le mieux conservé de la Rome antique. Sa coupole est plus grande que celle de la basilique Saint Pierre et contient un oculus (une ouverture centrale) de plus de huit mètres de diamètre dans sa coupole. Le Panthéon abrite par ailleurs les tombes de nombreux rois d’Italie, ainsi que celle de l’artiste Raphaël.

17 h : le château Saint-Ange

Sur la rive droite du Tibre se dresse le château Saint-Ange, construit par l’empereur Hadrien entre 135 et 139 dans le but de lui servir de mausolée. Il a ensuite joué un rôle militaire important, servant de refuge aux papes lors des invasions. L’édifice a aussi servi de prison — à Galilée notamment, dont la théorie sur le système solaire était contestée. Parcourez le chemin de ronde : la vue sur les environs est magnifique.

 

 La « ville éternelle » est une destination à découvrir pour les amoureux, les romantiques, les amateurs d’histoire ou les voyageurs en manque de dépaysement. Revenez avec des paysages grandioses plein la tête et des expériences gastronomiques uniques à raconter ! Pour un voyage bien planifié, rendez-vous sur notre site pour organiser votre prochaine escapade à Rome en train. En quelques clics, trouvez encore plus de bons plans et réservez facilement vos billets de train vers votre prochaine escapade italienne.