1. Sugiton

La calanque de Sugiton est l’une des plus impressionnantes calanques situées entre Marseille et Cassis. Composée de deux criques, qui ont chacune une petite plage de galets, elle fait face à la petite île du Torpilleur. Le panorama depuis les falaises est à couper le souffle. Un belvédère à 500 mètres de hauteur offre aussi une vue sur la calanque voisine de Morgiou.

Accès par la départementale 559, col de la Gineste, direction Luminy.

2. En-Vau

Emblématique calanque de Marseille-Cassis, En-Vau sert de modèle à de nombreuses cartes postales. Au fond de la calanque, il y a une jolie plage de galets prisée par de nombreux baigneurs en été. Il faut également prendre de la hauteur et monter au belvédère d’En-Vau : une vue inoubliable vous y attend. N’hésitez pas à découvrir la calanque par la mer en arrivant en kayak (la location se fait à Morgiou). Il est possible parfois de voir des sangliers nager au milieu de la calanque...

Accès par la départementale 559, après la forêt de Gardiole.

3. Port-Pin

La plage de sable et de galets de Port Pin en fait rêver plus d’un. Cet endroit idyllique souffre de son succès et est donc très fréquenté en été. On vous conseille de venir découvrir cette jolie petite calanque très arborée au printemps, car à Marseille il fait beau (presque) toute l’année !

Accès à pied depuis Port-Miou (Cassis).

4. Méjean

Les calanques de la Côte Bleue, plus discrètes, méritent aussi toute notre attention. Le fameux train de la Côte Bleue, que l’on prend à la gare de Marseille Saint-Charles longe les calanques et passe, grâce à des viaducs, par plusieurs charmants villages, comme Niolon, La Vesse, Ensuès, Carry ou Sausset, des hot-spots de plongée sous-marine. Méjean est sûrement la plus jolie calanque de la côte Bleue. Elle est divisée en deux parties : on trouve au « Petit Méjean » un port et une plage, tandis que la crique du « Grand Méjean » est accessible par un petit sentier. On aime le panorama avec le viaduc de la voie ferrée qui passe au-dessus de la calanque.

Accès en train TER depuis Marseille, avec le train de la côte Bleue (direction La Couronne-Martigues).

5. Sormiou

C’est l’emblématique calanque de Marseille, avec sa plage de sable, et ses petites criques de galets, son restaurant et ses cabanons : une vraie carte postale ! Sormiou est aussi un lieu privilégié pour la plongée sous-marine et la randonnée. Vous pouvez marcher jusqu’au cap Sormiou ou au cap Redon et visiter la grotte du Cappelan ou la grotte préhistorique Cosquer. Les plus courageux pourront monter jusqu’à la crête de Morgiou pour observer le panorama. Ceux qui souhaitent se détendre peuvent le faire en toute tranquillité sur la plage, une des seules plages surveillées en été par des maîtres-nageurs.

Accès : à environ 45 minutes de marche depuis le quartier marseillais des Baumettes ou des Cayols (accessible en bus RTM depuis la gare Saint-Charles).

6. Morgiou

C’est la calanque voisine de Sormiou et elle est tout aussi pittoresque et emblématique. À Morgiou, il y a un petit port où l’on peut observer le va-et-vient des bateaux colorés des pêcheurs. On trouve également un bar restaurant. Plusieurs sentiers passent par Morgiou, comme l’ancien GR qui mène jusqu’au cap Morgiou, dans l’anse de la Triperie, d’où l’on peut partir explorer la grotte préhistorique Cosquer. Louis XIII avait fait, avec sa cour, le déplacement jusqu’à Morgiou pour assister, en 1622, à une pêche à la madrague. Les escaliers construits pour l’occasion sont toujours présents et portent le nom du roi de France.

Accès : à environ 1 heure de marche depuis le quartier marseillais des Baumettes ou des Cayols (accessible en bus RTM depuis la gare Saint-Charles).

7. La Mounine

C’est une toute petite calanque que l’on rencontre sur le sentier après la calanque de Marseille-Veyre. Elle porte un petit coquin nom qui pourrait faire rougir les Marseillais les plus timides (s’il en existe). La calanque est peu profonde, elle permet donc d’observer la vie marine de plus près : des petits poissons, crabes, coquillages et oursins. C’est un endroit idéal pour une balade en famille. On peut continuer sur le GR pour accéder au col du Sémaphore.

Accès à pied depuis les arrêts de bus Callelongue ou Marseille Veyre.

8. Port-Miou

C’est la célèbre calanque de Cassis ! Son port tout en longueur est installé dans la très profonde calanque de plus d’un kilomètre. De l’autre côté, on peut apercevoir les vestiges d’une ancienne carrière de calcaire. Après avoir longé les alignements de bateaux, il suffit de poursuivre un peu la promenade pour découvrir la calanque « au naturel ». Il est possible, et fortement conseillé, de louer un kayak et d’aller à la découverte des calanques voisines en arrivant par la mer.

Accès par Cassis, suivre la direction « Presqu’île » ou « Les Calanques ».

9. Marseille-Veyre

C’est une grande et agréable calanque, avec une plage de sable et une autre de galets. Étant donné sa géographie, large et peu profonde, la calanque de Marseille-Veyre est très ensoleillée et sa végétation est plus aride qu’ailleurs ; on y trouve notamment des figuiers de barbarie. C’est une calanque idéale pour se baigner. Un petit chemin qui monte derrière la plage offre une jolie vue sur les îles.

Accès à pied, 2 km de marche après Callelongue.

10. Les Goudes 

C’est la calanque de Marseille, située au bout du huitième arrondissement. Le petit « village » des Goudes est pittoresque avec ses cabanons, ses maisons colorées et ses restaurants de poissons frais. Dans la calanque, on se promène sur les petits sentiers qui font face à l’île de la tortue. On peut lézarder au soleil sur un rocher toute la journée en n’oubliant pas de faire quelques plongeons dans l’eau bleue de la Méditerranée.

Accès en bus RTM, dernier arrêt après la Pointe Rouge

Les calanques de Marseille, de la Côte Bleue jusqu’à Cassis, sont un véritable trésor de la nature. En respectant quelques règles élémentaires pour protéger cet environnement magnifique mais fragile, le paradis est à la portée de tous !