Riche d’une histoire remontant à la Grèce Antique, le chef-lieu des Bouches-du-Rhône concilie traditions et modernité. Plus ancienne ville de France et seconde commune du territoire, Marseille, cité d’art et d’histoire, regorge de sites mythiques à découvrir. Avec ce top 25 des incontournables de Marseille préparez votre voyage et partez au-devant des splendeurs de la cité phocéenne.

1. Marseille insolite

Pour commencer sur une note insolite ce joli périple en 25 étapes au cœur de la cité phocéenne, pourquoi ne pas partir à la découverte des vignes de Marseille ? Quelques petites parcelles se cachent dans le centre-ville. L’une d’entre elles (1 000 m²) est à 100 mètres du Vieux-Port, le long du boulevard Charles-Livon, à proximité du palais du Pharo. L’autre parcelle, plantée de 150 pieds de raisin grenache, s’épanouit dans le square Bertie Albrecht, au pied de l’abbaye Saint-Victor. Qu’on se rassure, si ces vignes ne sont pas mises en bouteilles, il est quand même possible de goûter un vin 100 % marseillais. Pour ce faire, rendez-vous à Microcosmos, le seul chai urbain de la ville, dans le deuxième arrondissement.

Microcosmos

42, rue de l’Évêché – 13002 Marseille

Métro ligne 2 – arrêt : Joliette

2. La Joliette & les docks

À deux pas de la cathédrale de la Major, s’ouvrent le quartier de la Joliette et ses anciens docks. Ici, s’élève la tour CMA CGM (145 m), la plus haute de Marseille, dessinée par Zaha Hadid. Émaillé de centres commerciaux et de boutiques de créateurs, l’endroit est idéal pour faire son shopping. Commencez la prospection par les terrasses du port et les docks Village qui ont investi les anciens hangars portuaires, en gardant du passé leur architecture industrielle.

Les terrasses du port

9, quai du Lazaret – 13002 Marseille

Métro ligne 2 – arrêt : Joliette

3. Le Silo

Le soir, à 5 minutes de marche de la gare Arenc-Euroméditerranée, on se dirige au Silo pour applaudir les représentations théâtrales, les concerts de musique classique et les spectacles de danse.

Le Silo

35, quai du Lazaret – 13002 Marseille

Métro ligne 2 – arrêt : Joliette

4. Le MuCEM

Inauguré en 2013, le MuCEM se consacre aux civilisations de Méditerranée du XXIe siècle. Situé à l’entrée du port, il se répartit sur plusieurs sites, dont le J4 et le fort Saint-Jean. Ici se croisent anthropologie, histoire, archéologie, histoire de l’art et art contemporain. Entre ciel et eau, le MuCEM se présente comme un horizon où les deux rives de la Méditerranée ont rendez-vous. Relié au J4 par une passerelle haute, le fort Saint-Jean, restauré, offre un cadre de balade époustouflant, entre jardins méditerranéens et panoramas marins spectaculaires. Une seconde passerelle relie le site au quartier du Panier, au départ de la porte Royale du fort en direction de l’église Saint-Laurent.

MuCEM

7, promenade Robert Laffont – 13002 Marseille

Métro ligne 2 – arrêt : Joliette

5. Le Vieux-Port

Réaménagé en 2013, le Vieux-Port vit une seconde jeunesse dont on profite à pied ou à bicyclette. L’accès facilité, la circulation réduite et la création d’une ombrière par Norman Foster font de ce quartier emblématique un but de promenade tout indiqué pour prendre le pouls de la cité, goûter le poisson de la criée ou se régaler d’une bouillabaisse cuisinée dans les règles de l’art. Encadré par le fort Saint-Nicolas et le fort Saint-Jean, le Vieux-Port se découvre au fil de son traditionnel marché aux poissons et de ses bateaux de pêche, son église Saint-Ferréol (XVIe siècle) et l’hôtel de ville d’où démarre la traversée vers la place aux Huiles. Avec 283 mètres de distance parcourue entre le quai de la Mairie et le quai de Rive-Neuve, le ferry-boat immortalisé par Marcel Pagnol assurerait la plus courte liaison maritime du monde.

Le Ferry-Boat

Place de la Mairie – 13002 Marseille

Métro ligne 1 – arrêt : Vieux-Port – Hôtel de ville

6. Les îles du Frioul et le château d’If

Au large de Marseille, Pomègues, Ratonneau, If et Tiboulen forment l’archipel du Frioul. Rattachées au parc national des Calanques, ces quatre îles offrent aux amateurs de grands espaces de nombreuses criques préservées. Sur place, le château d’If, rendu célèbre par Alexandre Dumas et son comte de Monte-Cristo, fait partie des incontournables du voyage à Marseille.

Frioul If Express

Embarquement à la gare maritime du quai de la Fraternité (Vieux-Port)

Métro ligne 1 – arrêt : Vieux-Port – Hôtel de ville

7. La Canebière

En 2017, les Marseillais ont fêté les 90 ans de la Canebière ! Tous les derniers dimanches du mois, la célèbre avenue devient piétonne. Les « dimanches de la Canebière » font redécouvrir la richesse de l’histoire, du patrimoine, de la vie culturelle de cette artère mythique, longue d’un kilomètre, reliant le Vieux-Port à l’église des Réformés. Arts de la rue, marchés artisanaux, concerts et spectacles sont au programme de 10 heures à 17 heures.

Métro ligne 2 – arrêt : Noailles

Tramway ligne 2 – arrêts : Canebière-Capucins ou Canebière-Garibaldi

8. Le quartier du Panier

Des ruelles en pente raide encadrées de pittoresques maisons, serrées épaule contre épaule : telle est l’identité du plus vieux quartier de Marseille. « Monter au Panier » ou « descendre sur le port » prennent ici tout leur sens. Au fil de la découverte, trois places conviviales offrent leur ombre aux promeneurs : la place de Lenche, ancienne agora grecque ; la place de Lorette, accessible par le passage éponyme ; et la place des Moulins, au sommet de la butte. Ce quartier plein de charme recèle d’ateliers de créateurs et d’artisans, de brocantes et de bistrots typiques. Selon le degré de motivation, la visite du Panier peut se faire à pied ou en petit train.

9. La Vieille Charité

La Vieille Charité se compose de quatre ailes organisées autour d’une cour et de sa chapelle à dôme d’inspiration baroque italien. Classée aux monuments historiques sous l’impulsion du Corbusier, la Vieille Charité abrite depuis 1986 un centre pluridisciplinaire regroupant le musée d’Archéologie méditerranéenne, le Musée des arts africains, océaniens et amérindiens et le Centre international de la poésie.

Vieille Charité

2, rue de la Charité – 13002 Marseille

Métro ligne 2 – arrêt : Joliette

10. La Friche de la Belle-de-Mai

Fermée en 1990, la Manufacture des Tabacs de la Belle-de-Mai, filiale de la SEITA, renaît de ses « cendres » pour devenir un espace public multiple de 45 000 m². Ouverte tous les jours de l’année, la Friche de la Belle-de-Mai accueille expositions, concerts, spectacles. Un cinéma s’installe sur son toit-terrasse en été. Un café-librairie, une aire de sports urbains et un skate-park complètent l’offre de ce lieu pluriculturel, à un quart d’heure de la gare Saint-Charles et moins d’une demi-heure de marche de la gare Picon Busserine.

Friche de la Belle-de-Mai

41, rue Jobin – 13003 Marseille

Bus ligne 49 – arrêt : Belle-de-Mai la Friche

11. Le palais Longchamp

Classé aux monuments historiques, le palais Longchamp abrite en son centre un château d'eau qu’encadrent le musée des beaux-arts et le Muséum d'histoire naturelle. À l'arrière du palais, inauguré en 1869, le parc Longchamp se démarque par la richesse de son jardin botanique et l’originalité de son jardin zoologique, qui n'accueille plus d’animaux depuis longtemps. Des œuvres d’art contemporain ont pris leur place !

Palais Longchamp

Rue Espérandieu – 13004 Marseille

Métro ligne 1 ou tramway ligne 2 – arrêt : Cinq Avenues-Longchamp

12. Le cours Julien

Les Marseillais disent du « cours Ju » qu’il fait partie des quartiers les plus tagués au monde ! En lieu et place de tags ordinaires, c’est une galerie street art à ciel ouvert qui s’offre aux curieux et aux amateurs de création urbaine. Les rues piétonnes Crudère, Vian, Pastore et Bussy-l’Indien, le long du grand escalier du cours Julien ou sur le M.U.R de l’association Juxtapoz, portent la signature d’artistes locaux et internationaux de renom. Fiers de ce patrimoine artistique unique en France, les habitants du quartier accueillent depuis 2014 le Festival street art qui se déroule chaque année au mois de juin. Au programme : live-painting, vernissages d’artistes en nocturne, performances, conférences et concerts.

Métro ligne 2 – arrêts : Notre-Dame-du-Mont ou Noailles

13. Notre-Dame-de-la-Garde

Affectueusement surnommée la « Bonne Mère », Notre-Dame-de-la-Garde veille sur les Marseillais du haut de son promontoire qui domine la ville. Pour gravir les 154 m de la colline de la Garde qui l’abrite, vous pourrez emprunter trois itinéraires, demandant un peu de marche. En passant par le sud, vous traverserez une garrigue plantée de pins au beau milieu de la ville. Pour préserver ses forces, il est toujours possible de faire le trajet en bus ou à bord du petit train touristique.

Notre-Dame-de-la-Garde

Rue Fort du Sanctuaire – 13281 Marseille

Bus ligne 60 – arrêt : Notre-Dame-de-la-Garde

14. Le stade Orange Vélodrome

Véritable temple du football, le Vélodrome passe pour être le stade le plus passionné de France. Ici, le spectacle se joue dans les tribunes et sur le terrain. Édifié au cours des années 1930 pour accueillir les courses cyclistes, l'enceinte est passée de 35 000 à 60 000 places et abrite les rencontres de l'OM, les grands matchs de rugby et les concerts. Pour le championnat d'Europe de football 2016, le stade a subi une extension et couverture d'une partie du toit. Le Vélodrome se hisse désormais à la 14e place mondiale des 100 plus beaux stades du monde, devant le Stade de France. Il est possible de découvrir les coulisses du stade avec l’office de tourisme, sur réservation.

Stade Orange Vélodrome

3, boulevard Michelet – 13008 Marseille

Métro ligne 2 – arrêts : Rond-Point du Prado ou Sainte-Marguerite-Dromel

15. La Cité radieuse

Édifiée entre 1947 et 1951, la Cité radieuse est l’œuvre de l’architecte suisse Le Corbusier. Cette construction de 165 mètres de long évoque le thème du paquebot. Classée monument historique, la Cité radieuse est également inscrite au patrimoine de l’Unesco. Laboratoire pour un nouveau « système d’habitat », la Cité radieuse compte 337 appartements à la pointe du confort et de la modernité de l’époque. Cet ensemble se distingue par une rue intérieure avec des boutiques, une librairie, un bar, un restaurant et un hôtel. Au dernier étage, une école maternelle et un gymnase abritent désormais le MAMO (centre d’art contemporain). Le toit-terrasse est aménagé en espace de détente avec bassin, aires de jeux et scène de spectacles en plein air.

Cité radieuse

280, boulevard Michelet – 13008 Marseille

Bus lignes 21, 22, 521 – arrêt : Le Corbusier

16. Le parc des Calanques

On y accède à pied ou en bateau. La découverte se gagne à l’issue d’une longue balade. La récompense est au bout du chemin : Sormiou, Morgiou et Sugiton, trois merveilleuses calanques baignées par les eaux turquoise de la Méditerranée. Les adeptes des pique-niques, de la baignade et du snorkeling seront conquis. En partant de la gare de la Pomme ou de Marseille-Blancarde, vous pourrez grimper dans le TER en direction de Cassis pour découvrir d’autres lieux magiques, les pieds dans l’eau.

Bus ligne 22 – arrêt : Les Baumettes

17. Le mont Puget

Entre Marseille et Cassis, le mont Puget, culminant à 563 mètres d’altitude, constitue le plus haut sommet des calanques. Paradis des randonneurs et des amoureux de l’escalade, il offre au sommet une vue imprenable sur les rades nord et sud de Marseille.

Comptez environ 4 heures 30 pour réaliser l’aller-retour.

Bus ligne 21 – arrêt : Luminy (terminus)

18. Les Goudes

Village mythique en plein cœur des Calanques, Les Goudes offrent un cadre spectaculaire et authentique au plus près de la nature. Petit port traditionnel, il combine atmosphère pittoresque et vue hypnotique sur la rade de Marseille, l’île Maire et l’archipel de Riou. Les terrasses des bars et des restaurants deviennent de merveilleux promontoires où il fait bon céder à la gourmandise au coucher du soleil.

Montée Jacques Decrieu – 13008 Marseille

Bus ligne 20 – arrêt : Delabre Pelaprat

19. La plage de la Verrerie

Entre le port de la Madrague et l’anse des Sablettes, la Verrerie est une petite plage de sable piquetée de cabanons. Certains d’entre eux sont raccordés à l’eau et à l’électricité, de sorte que les vacanciers y prennent leur quartier d’été. Le soir, on y organise des pique-niques et des barbecues.

Boulevard Bonne Brise – 13008 Marseille

Bus ligne 19 – arrêt : Verrerie

20. La Pointe Rouge

Considérée comme la plus grande plage de sable de Marseille, la Pointe Rouge présente l’avantage d’être protégée des vents. On y pratique la voile, la plongée, l’aviron, le kayak avant de faire une halte gourmande dans les restaurants, les bars et les pubs qui la bordent.

25, avenue de Montredon – 13008 Marseille

Bus ligne 19 – arrêt : Pointe Rouge

21. Le jardin japonais du parc Borély

Au cœur du parc le plus fréquenté de la cité phocéenne, se cache un jardin japonais. Véritable havre de paix, immergé dans le jardin botanique, il invite au voyage et à la quiétude.

Allée Borély – 13008 Marseille

Bus ligne 44 – arrêt : Clôt Bey Leau

22. Le vallon des Auffes

Véritable décor de carte postale avec ses cabanons et ses bateaux de pêche traditionnels, le vallon des Auffes est un petit port typique du quartier d’Endoume.

Bus ligne 83, 583 – arrêt : Vallon des Auffes

23. Palais du Pharo

Splendide demeure napoléonienne, le palais du Pharo mérite l’attention autant pour la richesse de son architecture que pour la beauté de son parc, dominant le Vieux-Port et la côte nord de Marseille.

Palais du Pharo

58, boulevard Charles-Livon – 13007 Marseille

Bus lignes 82, 82S, 83, 583 – arrêt : Le Pharo

24. L'Estaque

Quartier mythique du nord de Marseille, l’Estaque est le berceau de la peinture moderne. Immortalisés par des grands noms comme Cézanne, Braque, Dufy, Renoir, les paysages et la vue sur le golfe de Marseille continuent de fasciner les inconditionnels de belle nature et de grands espaces. Entre avril et octobre, il est possible d’aborder l’Estaque par la mer avec la navette maritime.

25. La gare Saint-Charles

Parce qu’il serait difficile de parler de la cité phocéenne sans mentionner la gare Saint-Charles, finissons cette sélection sur une note d’évasion. Celle par laquelle vous êtes arrivé ou de laquelle vous repartirez est plus qu’un simple lieu de passage. Institution marseillaise par excellence, la gare aux 104 marches vient de se refaire une beauté, restituant ainsi toute sa grandeur à ce monument historique cher au cœur des Marseillais

Ce qui fait le charme de Marseille, c’est aussi sa proximité avec une nature pittoresque et des paysages d’exception. Pour compléter votre visite, pourquoi ne pas partir à la découverte de la Côte Bleue ? 1 h 15 de plaisir au cœur des calanques entre la gare de l’Estaque et Miramas. Un parcours panoramique de 32 km en passant par Niolon, La Redonne-Ensuès et Carry-le-Rouet.