Les habitants de Menton, en savent quelque chose. Chaque année, la ville organise l’étonnante Fête du Citron. Courant février, les rues se parent de couleurs pour offrir une sorte de carnaval géant. Des créations plus incroyables les unes que les autres défilent. Particularité des œuvres : elles sont toutes composées de… citrons et d’oranges.

Vous avez dit Fête du Citron ?

Menton, son soleil, ses cigales, son bord de mer… et sa Fête du Citron. Depuis des décennies, la station touristique de la Côte-d’Azur célèbre l’agrume jaune acidulé.

Chaque année, à la fin de l’hiver, l’Office du Tourisme organise son carnaval avec force chars et sculptures exclusivement composées de citrons et d’oranges.

La prochaine édition, la 87ème du nom, se déroulera du 15 février au 3 mars 2020. Et comme chaque année, les citrons s’arrangeront pour rendre hommage à une thématique bien précise. Cette année, ce sont « les Fêtes du Monde » qui sont mises à l’honneur.

La Fête du Citron est la deuxième manifestation hivernale de la Côte d’Azur derrière le fameux Carnaval de Nice.

C’est sur la promenade du Soleil, la « Croisette » de Menton, que la fête est la plus belle avec un immense défilé de chars d’agrumes chaque dimanche pendant la durée des festivités. Un rituel qui se décline également en nocturne le jeudi soir où confettis, fanfares, danseurs et groupes folkloriques se succèdent.

Et si vous vous laissez tenter par l’évènement, vous ne pourrez pas passer à côté du salon de l’artisanat et du Festival des Orchidées, tous deux présentés au palais de l’Europe à la même période que la Fête du Citron.

D'où vient la Fête du citron ?

Incontournable aujourd’hui, le rendez-vous ne l’a pas toujours été.

Tout commence en 1895 lorsque des hôteliers soumettent à la mairie de la ville l’idée d’un défilé. Objectif : animer la ville pendant les tristes jours d’hiver.

Dès l’année suivante, le carnaval de Menton bat son plein auprès des habitants et des touristes venus chercher le soleil dans le sud de la France.

Outre le défilé de grosses têtes, les Mentonnais se livraient alors à la tradition des « Moucouleti » : des petites bougies que chaque festivalier tenait à la main. Le but : garder la sienne allumée tout en essayant d’éteindre celle du voisin.

Une activité prétexte pour la séduction d’après Pierre Masséna : « Il s’agissait de tenter avec beaucoup de dextérité pour le jeune homme d’éteindre la bougie de la jeune femme, tenant, elle, au-dessus de sa tête, son calumet allumé. Quand le jeune homme avait réussi cet exploit, il pouvait rallumer la mèche noircie et recevoir un baiser en remerciement.”

Et le citron dans tout ça ?

C’est en 1929 que tout s’emballe. Menton devient le premier producteur de citron de tout le continent. La fierté est telle qu’un hôtelier décide d’organiser une grande exposition de fleurs et d’agrumes dans les jardins de l’Hôtel Riviera. L’événement connaît un franc succès : peu à peu, il gagne les rues où des chariots garnis d’arbustes avec des oranges et de citrons se multiplient.

C’est l’occasion pour la municipalité de donner une couleur typiquement locale à l’événement afin de booster le tourisme. 

En 1934, la Fête du Citron naît officiellement. Et ça fait plus de 80 ans que ça dure…

À la recherche d’une expérience différente, au goût acidulé ? Réservez dès maintenant votre billet de train pour Menton sur Trainline.