La ville de Naples est facilement accessible depuis de nombreuses destinations. Depuis Rome, montez dans un train InterCity pour un trajet d’à peine 2 heures entre les gares de Roma Termini et Napoli Centrale. Pour relier la distance de Milan à Naples, comptez moins de 2 heures 30 avec les trains Frecciarossa, sans correspondance. Ces trains à grande vitesse offrent un maximum de confort et des services de haute qualité (sièges en cuir, wifi gratuite, prises électriques à chaque siège, wagon-restaurant...) De quoi garantir un voyage dans les meilleures conditions. Vous avez également la possibilité d’effectuer un trajet de moins de 13 heures 30 avec les TGV Lyria depuis la gare de Paris Gare de Lyon. À destination, la gare de Napoli Centrale se trouve en plein centre-ville, à une vingtaine de minutes à pied de la côte. Vos vacances démarrent ainsi aussitôt descendu du train !

Visiter Naples et ses environs : jour 1

10 h : musée archéologique national de Naples

Vous avez décidé de visiter Naples en 3 jours, alors commencez en beauté avec le musée archéologique national de cette cité historique. Il s’agit d’un des musées les plus anciens et les plus riches rassemblant des pièces de l’Antiquité grecque et romaine. Ceci est dû à l’initiative du roi Charles de Bourbon qui a ordonné la fouille des villages touchés par l’éruption du Vésuve. Les artéfacts proviennent d’Herculanum, de Stabies ou encore de Pompéi. Vous pouvez y contempler des sculptures, de l’argenterie, des vases, des fresques, des mosaïques… Le musée accueille également des expositions contemporaines et organise des évènements où vous pouvez rencontrer les artistes.

12 h : pizzeria traditionnelle

Votre ventre crie famine ? L’Italie est la destination parfaite pour se régaler de produits locaux et délicieux. À Naples, la spécialité locale est évidemment la pizza. Originaire de Naples, la pizza n’était à l’origine qu’une galette qui servait à évaluer la température du four à bois. Au fil du temps, elle est devenue une pâte agrémentée des restes du frigo, puis enroulée sur elle-même. Elle servait ainsi de casse-croûte le midi. Aujourd’hui, le label « spécialité traditionnelle garantie » protège farouchement cette spécialité. On vous recommande la pizzeria Gino e Toto Sorbillo. Installés depuis 1935, c’est une véritable maison de famille où les pizzas n’ont rien à voir avec celles de chez nous. Armez-vous de patience… il y a toujours du monde !

14 h : port de Santa Lucia

Après une visite en intérieur, prenez la direction du port de Sainte Lucie pour un bon bol d’air. Pittoresque à souhait avec ses barques colorées et les mats qui s’étendent à perte de vue, le port se situe entre un îlot rocheux et la jetée qui le rattache à la rive. En plus des bateaux de plaisance amarrés, vous pouvez également trouver des bars animés, avec vue sur le large. Si vous y revenez à la nuit tombée, vous assistez à un spectacle féérique entre le panorama sur le Vésuve et les fenêtres éclairées des bâtiments historiques qui entourent le port.

17 h : cathédrale de Naples

Pour terminer votre première journée de visite, poussez les larges portes de la cathédrale de Naples, le Duomo. Construite entre la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe siècle sur l’emplacement d’une basilique paléochrétienne, elle affiche un style éclectique, remanié à plusieurs reprises. Par exemple, la façade est constituée de trois portails néogothiques alors que le chœur est décoré de stucs baroques. Ne manquez pas la chapelle San Gennaro, qui se compose de marbres, de bronzes, de fresques et de bustes en argent. Fait intéressant, elle abrite deux ampoules contenant le sang du saint. Selon la légende, le sang se liquéfie trois fois par an (en mai, en septembre et en décembre), ce qui est synonyme de prospérité pour la ville.

Visiter Naples et ses environs : jour 2

9 h : Catacombes de San Gennaro

Pendant votre périple de 3 jours à Naples, laissez-vous tenter par une visite des catacombes de San Gennaro, creusées dans le tuf de la colline. Hors des sentiers battus, découvrez ce vaste complexe souterrain, d’environ 5 600 m2, qui s’étend sur deux niveaux. Vous passez dans un baptistère, avant de déboucher dans une spacieuse basilique à trois vaisseaux datant des IVe et VIe siècles. C’est d’ailleurs au VIe siècle que la dépouille de San Gennaro a été transportée, avant son enlèvement en l’an 831. Outre les magnifiques peintures qui ornent les différentes niches funéraires, vous pouvez également voir les fresques qui mettent en scène le saint.

11 h : château Castel Nuovo

Le Castel Nuovo, ou Nouveau Château, se dresse face au port et garde l’entrée de la ville avec ses 3 tours sombres. Il est également appelé le Maschio Angioino, ou Donjon Angevin. Bâtisse imposante du XIIIe siècle, le château est entouré de profonds fossés, à l’image du château d’Angers qui lui a servi d’inspiration. Entrez dans la salle des Barons, rajoutée au XVe siècle, via l’escalier au fond de la cour intérieure. Elle rappelle l’arrestation et l’exécution des barons qui ont essayé de comploter contre le roi Ferdinand Ier d’Aragon en 1486. La salle est décorée d’une superbe voûte dont le réseau d’ogives dessine des étoiles. Le château possède également un musée, le Museo Civico où sont exposés des objets d’art religieux, des peintures et des sculptures.

13 h : Baccalà alla partenopea

À l’heure du déjeuner, c’est le moment de succomber à une autre spécialité locale. Naples se situe en Campanie, région où les plats à base de fruits de mer et de poisson sont monnaie courante. La ville propose la traditionnelle baccalà alla partenopea, à base de morue séchée et frite. Elle est accompagnée d’une sauce tomate, de câpres et d’olives noires, qui donne au plat des couleurs alléchantes. Dans le centre historique de la ville, le restaurant Osteria Baccalaria est exclusivement dédié à la préparation de la morue. Ce plat est même revisité selon les recettes d’autres pays pour un effet surprenant, comme par exemple le Souvlaki de morue et sa salade grecque.

16 h : farniente sur la plage de Gaiola

C’est obligé, vous devez au moins finir une fois à la plage pendant votre visitee de 3 jours à Naples. La ville fait face à la baie de Naples qui se jette dans la mer Tyrrhénienne. C’est un cadre idyllique pour étendre sa serviette et prendre le soleil. Vous trouvez la plage de Gaiola dans le parc submergé du même nom. Il s’agit d’une zone archéologique submergée qui a été classée comme zone de protection marine. Le parc a été nommé après les deux îlots de Gaiola qui s’élèvent à quelques mètres de la côte et qui sont reliés par un pont en pierre. Cet environnement surréaliste donne à la plage de Gaiola un cachet unique. Pour les amateurs, profitez des activités sous-marines ou des excursions en kayak pour découvrir toute la richesse du lieu.

Visiter Naples et ses environs : jour 3

9 h 30 : Pompéi

Attirant les curieux du monde entier, la ville de Pompéi s’étend au sud de Naples. Elle a été ensevelie sous la lave suite à l’éruption du Vésuve en l’an 79. Ce n’est pourtant qu’en 1748 que des fouilles archéologiques ont été organisées. Cette cité romaine est aujourd’hui le théâtre d’un site antique exceptionnel. Les ruines, littéralement figées dans la cendre, offrent aux visiteurs la possibilité de se représenter la vie quotidienne à l’époque impériale. Vous pouvez opter pour la visite guidée afin de découvrir les nombreux récits et anecdotes que ces vieilles pierres ont à partager.

13 h 30 : île de Capri

Au large des côtes napolitaines, l’île de Capri s’impose comme une destination artistique où les personnalités du monde des arts et du spectacle ont élu domicile. Avec sa végétation luxuriante, ses paysages sauvages et son climat agréable, l’île est un véritable paradis sur terre. Vous y trouvez bien évidemment la ville de Capri, avec ses maisons d’un blanc éclatant, ses placettes colorées et ses ruelles pittoresques. Rendez-vous à la célèbre Piazetta, la Piazza Umberto I, où le Tout-Capri se rejoint à l’heure de l’apéritif. Pour les amateurs de sensations fortes, prenez le télésiège jusqu’au sommet du Mont Solaro. Après avoir admiré les jardins pendant votre montée, vous profiterez d’un panorama époustouflant, avec vue sur le golfe de Naples et la Calabre.

16 h : sfogliatella

La gastronomie italienne, ce n’est pas que du salé. Les desserts, généralement à base de miel, d’amandes et de ricotta, valent aussi le détour. Pour accompagner votre café à Naples, on vous propose une sfogliatella. Cette douceur en forme de cône orné de lamelles ou de demi-lune, évoquant un coquillage, est fourrée avec de la ricotta, de la cannelle, de la vanille, de l’écorce d’orange et parfois des fruits confits. Généralement, elle se déguste chaude, saupoudrée de sucre

Vous êtes déçus que le voyage touche déjà à sa fin ? Pas de panique : planifiez votre prochain séjour est un jeu d’enfants grâce à notre site ou à notre app. Consultez les horaires et les prix des billets de train et réservez ceux qui vous conviennent en un clic. La ville de Naples offre une variété incroyable d’activités et de visites pour découvrir la région et ses traditions. N’oubliez pas non plus de ramener un souvenir dans votre valise… comme de l’huile d’olive ou des santons !