1. Pont-Audemer en Normandie

Qui aurait cru que la Normandie, avec ses paisibles vaches broutant dans des prés verdoyants et ses paysages détrempés abritait un coin d’Italie ? Et pourtant, la ville de Pont-Audemer, sillonnée par un réseau de cours d’eau abreuvant la Risle, se trouve bien dans l’Eure. Le temps d’un week-end, amusez-vous à changer d’époque en prenant le train pour Deauville (la gare la plus proche), qui se trouve à une quarantaine de kilomètres de la « Venise normande » et imprégnez-vous du charme pittoresque de ses maisons médiévales à pans de bois qui longent la rivière. 

2. La petite Venise de Colmar dans le Haut-Rhin

La rivière Lauch et ses affluents ont pris possession il y a longtemps d’un quartier de Colmar, lui donnant le surnom de « Petite Venise » d’Alsace. Les maisons à colombages et les terrasses fleuries surplombant les canaux créent une ambiance romantique à souhait dans cet ancien fief des maraîchers, des tanneurs et des pêcheurs. Vous pouvez vous y promener à pied, à vélo ou encore sillonner les canaux en barque. Direction Colmar pour découvrir la surprenante cousine alsacienne de la Sérénissime !

3. Sète dans l’Hérault : la Venise languedocienne

Entre mer et étang, eau salée et eau douce, eaux vives et eaux mortes… La ville de Sète cultive l’art des extrêmes sur les rives du canal Royal. De nombreux itinéraires de balades vous attendent le long des quais de la Venise languedocienne ou au fil de ses canaux bordés de restaurants, de boutiques d’artisanat et de façades colorées. De pont en pont, de phare en phare, vous découvrirez un véritable univers flottant et aurez peut-être la chance d’assister à la transformation de la ville en île, au moment où tous les ponts se lèvent en même temps. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre billet pour Sète.

4. Port-Grimaud : la petite Venise du sud dans le Var

Seule petite Venise française de notre classement à avoir été entièrement créée de la main de l’homme, Port-Grimaud est le fruit de l’imagination et du génie d’un architecte qui décida un jour de métamorphoser en joyaux du XXe siècle les terrains marécageux situés dans le golfe de Saint-Tropez. Toutes les maisons construites au bord du canal disposent d’un accès par bateau et par la terre. Royaume des plaisanciers, la petite Venise du sud est l’endroit idéal où passer un week-end en tête-à-tête sur la Côte d’Azur.

Pour y arriver, prenez le train jusqu’à la gare de St-Raphaël-Valescure (la plus proche), puis le bus pour 1 heure de trajet environ jusqu'à Port-Grimaud.

5. Annecy : la petite Venise savoyarde

Chaque année, à l’occasion du carnaval, la ville savoyarde d’Annecy cultive sa ressemblance avec sa jumelle transalpine à travers un grand défilé costumé, dans la plus antique tradition vénitienne. Même si vous n’avez pas la chance d’assister à ce magnifique spectacle, la visite du cœur historique d’Annecy, sillonné de canaux et de ruelles médiévales, réveillera le promeneur sentimental qui sommeille en vous. Des berges fleuries, des bateaux flottant sur des eaux paisibles et, au bout du trajet, le lac… Rendez-vous à la gare d’Annecy, pour de nouvelles aventures aquatiques !

6. Martigues dans les Bouches-du-Rhône

À Martigues, le « quartier de l’île » est le rendez-vous de tous les nostalgiques d’une époque où la ville n’était qu’une bourgade de pêcheurs, à cheval entre l’étang de Berre et le canal de Caronte. Aujourd’hui, malgré la proximité de certains sites industriels, le centre historique a su garder son cachet authentique. Dans le Miroir aux Oiseaux, l’ancien quartier des pêcheurs, promenez-vous entre les façades pastel des maisons et les hôtels particuliers du XVIIe siècle, en inspirant à pleins poumons l’air provenant de la mer toute proche.

Depuis la gare de Marseille, rejoignez Martigues en moins d’une demi-heure !

7. L’Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse

Autrefois construit sur pilotis au milieu des marais, cet ancien village de pêcheurs, royaume des antiquaires, est sillonné par les eaux de la Sorgue dont les canaux se faufilent entre les maisons. Çà et là, un pont ou une roue à aubes accroche le regard. Chaque premier dimanche du mois d’août, un marché flottant prend place sur les eaux de la Venise comtadine, où les étals sont des barques passant d’une rive à l’autre pour proposer leurs marchandises. Un marché se tient tous les dimanches de l’année au bord des canaux.

Pour aller chiner à L’Isle-sur-la-Sorgue, prenez le TGV direction Avignon, puis le TER jusqu'à la gare de L'Isle-sur-la-Sorgue.

8. Les Hortillonnages d’Amiens : la Venise du nord

Les Ch’tis aussi ont leur petite Venise du nord ! Elle se trouve en plein centre-ville d’Amiens, dans le quartier des Hortillonnages, quadrillé par des canaux. Si autrefois, les cultures maraîchères bénéficiaient de la proximité immédiate de l’eau, ce sont aujourd’hui les jardins d’agrément qui en profitent plus… Et on ne peut que s’en réjouir, tant la promenade est belle parmi les fleurs. Les passerelles ouvragées en bois ou en fer forgé ajoutent au charme de l’endroit, à visiter à vélo ou en barque traditionnelle, ou les deux… Mais surtout à deux ! Rendez-vous vite à Amiens, avec votre moitié.

9. Ornans dans le Doubs

On ne s’étonne plus que Gustave Courbet ait peint des tableaux si inspirés une fois qu’on a visité Ornans, sa ville natale, dont les maisons se reflètent dans les eaux tranquilles de la Loue. Le temps semble s’être arrêté dans ce bourg franc-comtois auquel les églises antiques, le château en ruines et les ponts fleuris enjambant la rivière, confèrent un charme authentique. Plutôt qu’à Venise, envahie par les touristes, venez vous promener avec votre amoureux (ou votre amoureuse) au milieu des maisons au toit pointu d’Ornans et, si vous voulez alterner les visites culturelles avec les balades sur l’eau, arrêtez-vous dans l’ancien atelier de Courbet, tout simplement.

Pour visiter la petite Venise comtoise, rendez-vous à la gare de Besançon-Viotte. De là, prenez le bus pour environ 45 minutes de trajet.

10. Brantôme en Dordogne

Encore une bourgade de France dont les habitants célèbrent de siècle en siècle, le culte de l’eau ! Et pour cause : dans cette petite Venise au bord de la Dronne, une myriade de bâtiments d’époque, comme une abbaye bénédictine du XVIIIe siècle, un pavillon Renaissance ou encore d’authentiques moulins, bordent les rives. Venez apprécier une balade sur les flots, entre deux visites dans la ville médiévale. En été, les eaux tranquilles de la Venise périgourdine s’animent de joutes navales nocturnes. Et surtout (quelle que soit la saison), n’oubliez pas le foie gras…

L'aventure vous tente ? Pour y aller en train, prenez un billet direction Angoulême, puis prenez le bus pour environ 1 heure de trajet. Autre option : prenez le train de Limoges-Bénédictins direction Périgueux jusqu'à la gare Château l'Evêque, avant de prendre le bus pour un trajet de 15 minutes.

En séjournant dans l’une ou l’autre de ces « petites Venise » françaises, découvrez de vrais joyaux, dont le charme authentique a su être préservé. Réservez dès maintenant votre billet de train vers ces destinations uniques.